Accueil » Culture » Citations » Charles Maurras – La question sociale

Charles Maurras – La question sociale

« C’est que le grand mal ne vient pas du Communisme, ni du Socialisme, ni de l’Étatisme radical, mais de la démocratie. Ôtez la démocratie, un communisme non égalitaire peut prendre des développements utiles, à la lueur d’expériences passées : les biens communaux ont été plus fréquents dans la vieille France que dans la nouvelle (…). Pour la même raison, un Socialisme non égalitaire conformerait son système de propriétés syndicales et corporatives à la nature des choses, non à des utopismes artificieux. Un Étatisme non égalitaire peut avoir les mêmes vertus…

– Quoi ! L’État! – Oui, l’État ! Mais quel État ? Non l’État de la démocratie, simple pillage universel, où chacun se rue et dont personne ne retire que des débris. L’État du bien public peut concevoir telle ou telle entreprise déterminée que l’intérêt national justifie (…).

Dans toute tentative de régler la question sociale, l’ablation préalable de la démocratie s’impose exactement comme les précautions de l’asepsie dans le traitement d’une plaie. »

Charles Maurras

Partager cet article Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on VKShare on Google+3Share on LinkedIn0Email this to someone
Tags

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?