Accueil » Géopolitique » La chanson iranienne

La chanson iranienne

La chanson iranienne. Par Pierre Dortiguier

 

Elle nous est servie par la feuille sioniste « Israel Hayoum » ! Car depuis peu l’ombre de l’Iran est projetée sur toute la surface de  l’Orient, ce qui n’a rien d’étonnant puisque ce pays y  est enraciné, et que  les intrus sont, au contraire,  ces Européens orientaux, dont le chef de l’État est issu, puisque son père, sous un autre nom que le sien, était avocat varsovien; tout comme était de la région de Varsovie Grün, l’homme vert, doit-t-on traduire, que nous connaissons  sous le nom vaniteux de Ben Gourion, proclamateur de l’État alors soutenu par Staline,  et aussi d’un famille d’avocats !

Que cherche Israël sinon à pousser le monde contre l’Iran ! c’est ce qu’a demandé le Chef du gouvernement sioniste à Poutine, en lui rechantant la chanson d’Esther, sur le massacre projeté par les anciens Perses, dit-on, de la communauté juive qui, par son oncle Mardochée (dont le nom de  Marx est la contraction!) , infiltra cette fille auprès du Roi: Netanyahou a rappelé ce prétendu « fait » à Poutine qui est plus instruit de la coutume juive qu’il ne paraît, et est, par ailleurs,  très proche de la secte des Loubavitchs  -dont un des membres, italien, étudiant à New York et russifié est à la tête de la communauté pan-russe-,  mais ce Poutine reste chrétien pour le peuple, et lui a répondu (comme nous le fait savoir la presse) que cela se passait au Vème siècle avant J.C. Cette histoire qui est racontée annuellement à la fête des sorts dits les Pourim, raconte surtout que la reine infiltrée fit ordonner plusieurs massacres d’Iraniens et demanda la tête du Premier Ministre Hamann ! Mais l’amnésie a frappé le leader sioniste ! Il ne connaît que le faux argument qui servit de prétexte au massacre de milliers d’Iraniens.

Les historiens critiques disent que tout ceci ne s’est jamais produit, que c’est un rêve de malade. Peut-être une anticipation, une prophétie direz vous !

Déjà il s’est adressé directement au peuple iranien, il y a plus d’un mois, pour lui demander de renverser son gouvernement, un mai 68 téhéranais en somme, et si le Cohn Bendit local ne suffit pas un autre, plus mécanique, avec une tête atomique ferait l’affaire. Car c’est à une menace de guerre totale que nous avons à faire. Et toute l’opération de Daesch et cette guerre que l’on traîne, est un hameçonnage de l’Iran pour l’amener aux portes de la Terre Sainte qui, ouvertes, devraient laisser répandre l’Enfer non pas seulement en Palestine et en Syrie (qui n’est que sa partie méridionale) mais dans le monde. Car tel est l’objectif non pas national, comme on nous le fait croire du haut des chaires dans les églises ou les temples et les assemblées bouffonnes  d’arrivistes et d’ambitieux qu’on nomme des  loges , mais mondial de l’État dont l’idée est antérieure et à la fin de la seconde guerre mondiale et même à la déclaration Balfour du 2 novembre 1917.

C’est une idée ancienne en effet, du 19ème siècle rothschildien que cette ambition mondiale. Elle est relevée dans un livre complotiste qui est l’Évangile, précisément dans ce passage où le Diable tente le Christ qui jeûne, en le haussant au sommet d’où il lui promet tous les royaumes du monde à condition de le servir, de devenir matérialiste.

Et dans tout cela les Daeschites de tous les pays jouent le rôle de golem, pour reprendre ce monstre inventé à Prague par quelque rav ou rabin, de machine, d idiot utile, et seront jetés ensuite – la charité est de le leur apprendre- comme un mouchoir de papier sale ! Écoutez le diable siffler sa chanson iranienne pour embraser l’Orient et consumer le monde !

Pierre Dortiguier

Partager cet article Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on VKShare on Google+1Share on LinkedIn0Email this to someone

Commentaires (2)

  1. panos dit :

    Alors que Stephane Obadia se declare enchante du rachat du Sheraton Grand Hotel de Cracovie, l’un des hotels les plus performants d’Europe, Tadeusz Jakubowicz, qui attendait l’opportunite depuis longtemps, vient de recuperer un parc qui etait un lieu de marche et de pique-niques, afin d’y faire construire un gigantesque Musee juif.
    http://europe-re.com/invesco-real-estate-adds-sheraton-grand-hotel-krakow-for-70m-pl/63415
    http://www.lphinfo.com/cracovie-musee-a-lemplacement-camp-de-concentration-de-plaszow/

  2. aymar dit :

    comment voulez-vous faire marcher les ventes d’armes,sans se trouver de nouvelles menaces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?