Accueil » Actualité » Actualité internationale » Émeute raciale à Salou : des Africains attaquent des civils parce que Blancs

Émeute raciale à Salou : des Africains attaquent des civils parce que Blancs

Agressions, violences et pillages des colons sénégalais à Salou (Tarragone, nord-est) : le réveil pour l’Espagne envahie est douloureux et pour cette terre catalane de gauche. De graves violences se produisent ce mardi dans cette station balnéaire espagnole, depuis la mort d’une racaille sénégalaise. Cette dernière est décédée en chutant d’un balcon en fuyant la police catalane. Le délinquant était un vendeur clandestin spécialisé dans les contrefaçons.

Au prétexte de la lutte contre la police, les envahisseurs ont commis d’importantes destructions à travers la ville, détruisant des vitrines, caillassant et attaquant des voitures de simples civils, empêchant les transports en commun de circuler, etc.

civls blancs sénégalais Salou

Ils ont agressé à plusieurs reprises des civils, comme l’illustrent les vidéos tournées sur place mais très peu diffusées par les médiats, visant particulièrement sur une vidéo disponible (voir ci-dessous), un vieil homme, un jeune homme et un passant à vélo totalement dans l’impossibilité de réagir. Plusieurs dizaines de Sénégalais ont participé aux violences, et il ne semble pas y avoir eu d’interpellations. Le délinquant décédé était vraisemblablement en « situation irrégulière », comme nombre des individus qui ont participé à l’émeute.

 

ou :

 

http://www.jeune-nation.com/?p=21567 Émeute à Salou : des Africains attaquent des civils parce que Blancs

Posted by Jeune Nation on mardi 11 août 2015

About Jean Dupont

Jean Dupont est l'un des principaux contributeurs de Jeune nation, spécialisé dans l'actualité nationale notamment. Il est le coordinateur du journal quotidien.
Jean Dupont

Commentaires (1)

  1. Hector Vigo dit :

    En 2005 le gouvernement « socialiste » espagnol a grâcié quatre policiers municipaux de Vigo condamnés pour arrestation illégale et mauvais traitements à l’encontre d’un ressortissant sénégalais, Mamadou Kane, défendu par Amnistie Internationale (voir le dossier sur la page web de A.I. section espagnole). En conséquence de l’amnistie (décrétée par le gouvernement « socialiste » de Zapatero) les quatre policiers ont été reintégrés dans la police municipale de Vigo. Soit dit en passant, il y a quelques mois le maire « socialiste » de Vigo, Abel Caballero (PSOE) a fait appel d’un jugement ordonnant que soit enlevé un monument franquiste inauguré au Castro de Vigo en 1961 par le dictateur Franco en personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?