Accueil » Actualité » Actualité internationale » L’Argument Skripal – Faurisson (II)

L’Argument Skripal – Faurisson (II)

L’affaire Skripal est en train de se muer en affaire Boris Johnson, quelle divine surprise, mais il y a peut-être aussi un autre effet non anticipé par ceux à l’origine de cette manipulation à terme potentiellement très dangereux pour eux.

Skripal et sa fille ont été intoxiqués, cela fait deux personnes.

Ensuite, il y a eu des témoins, des secouristes, médecins, pompiers, policiers qui se sont approchés, qui ont respiré le même air que les deux primo-victimes et qui se sont retrouvés eux aussi intoxiqués : on parle, sauf erreur, de 23 personnes hospitalisées.

Et puis, on a vu des enquêteurs en combinaison d’astronaute, venir arpenter la scène du crime. Ils portaient ces tenues NBC (Nucléaire, Bactériologique, Chimique) pour ne pas être eux-mêmes intoxiqués.

Donc la question qui peut venir à l’esprit est la suivante :

Mais que ce serait-il passé si les anglais avaient eu non pas deux contaminés à manipuler mais plusieurs millions ? Disons six millions pour bien préciser ce à quoi on peut penser.

Remarque déjà faite par le Professeur Robert Faurisson il y a quarante ans. On nous a dit de ne pas entendre la remarque du Professeur, soit, mais comment ne pas entendre celle de Skripal ?

S’il est si difficile et dangereux de manipuler deux corps exposés à des agents chimiques, il devrait être clair qu’il n’est pas possible d’envisager d’en manipuler des millions.

Francis Goumain

 

 

Pierre Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?