Accueil » Culture » 3 avril 1940 : début des massacres de Katyn par les soviétiques

3 avril 1940 : début des massacres de Katyn par les soviétiques

Le massacre de Katyń est l’assassinat de masse, par la police politique de l’Union soviétique (le NKVD), au printemps 1940 dans la forêt de Katyń, de plusieurs milliers de Polonais,

En effet du 3 avril au 13 mai 1940, 4 404 prisonniers de guerre (essentiellement des officiers d’active et de réserve dont des étudiants, des médecins, des ingénieurs, des enseignants, et divers autres membres des élites polonaises considérées comme hostiles à l’idéologie communiste), furent transportés du camp de Kozielsk, dans la forêt de Katyń, près de Smolensk (où des exécutions ont également pu avoir lieu), située à environ 50 kilomètres de la frontière biélorusse, où ils furent abattus d’une balle dans la nuque et ensevelis dans des fosses communes.

L’URSS a nié sa responsabilité dans le massacre dès qu’il fut révélé par les militaires allemands ainsi que durant toute la guerre froide, et en a rendu l’Allemagne nazie responsable. Mais en 1990, l’URSS a reconnu que ce massacre avait été ordonné par les responsables soviétiques (des archives secrètes du Politburo établissant de manière irréfutable la responsabilité soviétique). Et le 26 novembre 2010, la Douma russe reconnaît la responsabilité directe de Staline en votant une résolution selon laquelle les documents conservés dans les archives secrètes du Kremlin prouvent que Staline a bien ordonné personnellement ce massacre.

Document officiel de Beria du 5 mars 1940, demandant à Staline l’autorisation d’exécuter les officiers polonais. За signifie pour. Sont pour : Staline, Vorochilov, Molotov et Mikoyan et en marge, Kalinine et Kaganovitch

 

Nous reproduisons ci-dessous un passage des Mémoires de Fernand de Brinon relatif à cet épisode historique qui reste emblématique de l’inversion accusatoire pratiquée par les communistes.

« Dans la puanteur de Katyn »

« De Mohilev, nous allons à Orcha. Nous visitons un contingent de la L.V.F. dans la région de Borissov. Une excursion est organisée sur la rive de la Bérésina. Un général allemand fait sur le terrain une conférence sur la campagne de Russie, sur le franchissement historique de la rivière par Napoléon dans sa retraite. Il met en relief le travail remarquable des pionniers du général Eblé qui, dit-il, était d’origine bavaroise »

« Le lendemain, nous empruntons l’autostrade jusqu’à Smolensk. Là aussi nous retrouvons des souvenirs de  l’épopée impériale. Puis nous nous dirigeons sur Katyn. Le réveil a lieu à 4 heures et demie du matin afin que nous soyons très tôt sur place. Cette précaution nous permettra d’éviter  les mouches  qui foisonnent autour des cadavres lorsqu’on les déterre. Les fosses sont à environs cinq cents mètres de la route dans la forêt. De nombreux tumulus de sable les révèlent. Un officier nous fournit inintéressants renseignements. Il est chargé de la direction des recherches  et de la surveillance. Il fait ouvrir devant bous deux fosses. L’impression est  abominable. Nous avons sous les yeux des rangées de cadavres poisseux, l’opération de décollement des corps provoque un bruit atroce impossible à oublier. Il se dégage une puanteur abominable, toute mise en scène est à mon avis exclue et sans vraisemblance. Le travail est effectué par des prisonniers russes. Les poches des vêtements sont fouillées; on recueille les papiers  d’identité, les portefeuilles, les portes-monnaies. Tous les éléments susceptibles  d’aider à reconstituer l’état-civil des victimes du massacre. »

« Je constate que la ligne de feu n’est éloignée que de dix-huit kilomètres et je ne puis m’empêcher de penser que les Russes auraient un très grand intérêt à récupérer Katyn pour retirer  aux Allemands la matérialité d’un élément de propagande qui ne supporte pas l’hypothèse d’une supercherie. » (Mémoires, 261 pp., LLC, 1949, p.170)

 

 
 
Pierre Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?