Accueil » Culture » 6 mars 1963 : Jean de Brem venge Bastien-Thiry

6 mars 1963 : Jean de Brem venge Bastien-Thiry

de-BremJean de Brem milite pour l’Algérie française, et rejoint l’OAS dès sa fondation. Pour la mort de Jean-Marie Bastien-Thiry, il publie une version française du chant allemand Ich hatt’ einen Kameraden, sous le titre La Cavalcade.

Le 6 mars 1963, Jean de Brem abat devant son domicile le banquier Henri Lafond, président de la Banque de l’Union parisienne (BUP), qui avait refusé de témoigner en faveur des accusés lors des procès du Petit-Clamart, lui assénant avant de tirer : « de la part de Bastien-Thiry ! ».

Le 18 avril 1963 à Paris, sur la montagne Sainte-Geneviève, il est abattu par la police, alors qu’il tentait s’enfuir. Les policiers iront égorger son cadavre pour tenter de lui arracher le message qu’il vient d’avaler.

Son histoire de l’Europe, de plus de 600 pages, a été publiée à titre posthume par les Éditions de la Table ronde (Le testament d’un Européen, 1964).

 
 
 
 
Pierre Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?