Accueil » Culture » 10 juillet 1940 : les pleins pouvoirs constituants sont votés en faveur du Maréchal Pétain

10 juillet 1940 : les pleins pouvoirs constituants sont votés en faveur du Maréchal Pétain

 

Le 10 juillet 1940 est soumise à l’Assemblée nationale (alors formée par la réunion de la Chambre des députés et du Sénat) une proposition de révision des lois constitutionnelles régissant la Troisième République, ayant pour objet d’attribuer les pleins pouvoirs constituants au maréchal Philippe Pétain, président du Conseil :

 

 

 « Article unique.
L’Assemblée nationale donne tout pouvoir au gouvernement de la République, sous l’autorité et la signature du maréchal Pétain, à l’effet de promulguer par un ou plusieurs actes une nouvelle constitution de l’État français. Cette constitution devra garantir les droits du Travail, de la Famille et de la Patrie.
Elle sera ratifiée par la Nation et appliquée par les Assemblées qu’elle aura créées. La présente loi constitutionnelle, délibérée et adoptée par l’Assemblée nationale, sera exécutée comme loi de l’État »

— Fait à Vichy, le 10 juillet 1940  Par le président de la République, Albert Lebrun
Le maréchal de France, président du conseil, Philippe Pétain

Partager cet article Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on VKShare on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Pierre Olivier

Commentaires (3)

  1. ROUX Micheline dit :

    J’ai vécu cette période où nous chantions à pleine voix  » Maréchal nous voilà  »
    Nous avions des plumiers en forme de bâton de Maréchal, nous l’aimions, nous le respections, c’était un  » Grand Homme » non pas en taille comme le grand Charles mais en honnêteté.
    Mon père l’avait croisé pendant la guerre de 14/18 , il avait fait beaucoup pour ses soldats qu’il aimait tant. HONTE à la France de l’avoir trahi et de ne pas avoir respecté son voeux
    d’être inhumé parmi ses soldats. Et lorsque je revois le défilé du 14 juillet avec cet
    orgueilleux de Charles, j’en vomirais ! Lui qui a été se planquer en G.B et qui revient en conquérant ! Mon père nous racontait une anecdote sur la première guerre mondiale où le
    grand Charles, face à l’ennemi était sorti de sa tranchée avec un mouchoir blanc au bout
    de sa baïonnette et avait été porté disparu … Le Maréchal Pétain après un certain temps lui décerna une médaille à titre POSTHUME ( je ne me souviens pas si c’était la croix de
    guerre ou autre ) Lorsqu’il réapparu il n’eut pas la décence de la rendre: cet example
    montre bien le personnage .Maintenant il est célébré comme un dieu..( imposteur)

  2. Alain Cavaillé dit :

    Je suis né en Algérie. Degaulle, personne ne connaissait. Dès son arrivée, les magouilles et des coups tordus ont commencé. Né en 42, j’étais trop jeune pour comprendre…En revanche, mon père a fait les campagnes de Tunisie et celle de France, comme la plus grande partie des hommes d’Algérie ( 150000 ).
    En 44 et 45, on a pu se rendre compte de la mentalité française. Mentalité de ce peuple de lopettes qui a tant dû au Maréchal, puis lui a craché dessus pour acclamer l’immonde pourriture Degaulle, immonde pourriture qui a remis ça en 62, allant jusqu’à encourager le génocide de ce peuple d’Algérie qui avait pourtant donné son sang en 14/18, en 39/40, puis en 43/45.
    En fait, Degaulle est le parfait représentant du peuple français

  3. Baudouin Roumens dit :

    Degaule est le bilboquet de la Kabbale. il s’en est aperçu à Baden-Baden, mais trop tard.
    Baudouin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?