Accueil » Culture » Ben Klassen 20 février 1918 – 6 août 1993

Ben Klassen 20 février 1918 – 6 août 1993

Bernhardt Klassen est né le 20 Février 1918 à Rudnerweide, maintenant Rozivka dans la région de Zaporijia en Ukraine.

Ses premiers souvenirs sont ceux de la famine de 1921-1922, organisé par les bolcheviks pour se débarrasser des paysans ukrainiens.

Quand il a cinq ans, sa famille s’exile au Mexique, où ils vivent durant un an. En 1925, à six ans, il déménage avec sa famille à Herschel au Canada.  Il fait ses études à la German academy, rebaptisé maintenant le Rosthern Junior College.

Avec pour associé Ben Burke, Klassen monte un cabinet immobilier à Los Angeles. Estimant que son partenaire avait tendance à boire et à jouer, Klassen lui rachete ses parts et devient propriétaire unique. Il embauche plusieurs vendeurs, dont Merle Peek, qui l’a convaincu de réaliser de grands projets d’aménagement du territoire dans le Nevada.

Klassen et Peek entreprennent un partenariat appelé la Silver Spring Land Company. En 1952, Klassen vend ses parts de l’entreprise à Phillip Hess pour $ 150,000 et prend sa retraite.

Le 26 Mars 1956 Klassen dépose une demande auprès de l’Office des brevets des États-Unis de faire breveter un ouvre-boîte murale électrique qui il commercialise. En partenariat avec la firme de marketing Robbins Myers, Klassen crée Klassen Enterprises, Inc.

 Il a fait campagne pour l’élection au Sénat de la Floride en 1967, mais n’est pas élu.

Cette même année, il est vice-président d’une organisation en Floride qui soutient George Wallace pour l’élection présidentielle.

Klassen est membre de la John Birch Society. Très vite il est désabusé par cette Société en raison de sa politique de tolérance envers les Juifs et le sionisme.

En Novembre 1970, Klassen, avec Austin Davis, créé le Parti nationaliste blanc. La direction du parti est dirigée par les chrétiens blancs et est explicitement religieuse et raciale dans sa nature.

La première phrase du programme de quatorze points du parti : «Nous pensons que la race blanche a été créé à l’image de Dieu …»

Le logo du Parti nationaliste blanc est un W avec une couronne et halo au-dessus, et sera utilisée trois ans plus tard pour le logo de l’Eglise du Créateur.

Moins d’un an après, il crée le Parti nationaliste blanc, Klassen commence en exprimant sa défiance du christianisme et ses interprétations des livres saints.

En 1973, Klassen fonde l’Église du Créateur (COTC). Les Membres de l’église sont appelés des créateurs et la religion qu’ils pratiquent est appelé créativité.

En 1982, Klassen a établi le siège de son église à Otto, Caroline du Nord. Là, il crée une école pour les garçons. Le programme initial est un programme d’été de deux semaines qui comprend des activités telles que «la randonnée, le camping, la formation à la manipulation des armes à feu, tir à l’arc, tennis, rafting et autres saines activités de plein air» ainsi que des instructions sur «les objectifs et les doctrines de Créativité et comment ils pourraient mieux servir leur propre race dans diverses activités professionnelles et personnelles ».

Klassen est le Pontifex Maximus de l’Eglise jusqu’au 25 Janvier 1993, jour où il transfére le titre au Dr. Rick McCarty.

Ben Klassen a popularisé le terme Guerre Sainte Raciale (RAHOWA) au sein du mouvement racialiste blanc.

Il a également toujours appelé les gens noirs « niggers» dans ses discours public, ainsi que dans la littérature de la COTC, contrairement à de nombreux dirigeants nationalistes blancs qui utilisent des termes relativement plus polis en public.

Klassen écrit : «En outre, dans la recherche du mot dans le dictionnaire Webster, j’ai trouvé le terme« nigger »très descriptif : « un terme vulgaire, offensive de l’hostilité et le mépris de l’homme noir ».

Je ne peux pas penser à quelque chose qui définit mieux et avec plus de précision ce que notre position … doit être … Si nous voulons être à l’intégrité raciale et de la pureté raciale … nous devons prendre une position hostile à la négritude. Nous devons lui donner rien d’autre que le mépris ».

Dans son livre de 1987, RAHOWA – Cette planète est entièrement la nôtre, il affirme que les Juifs ont créé le christianisme afin de rendre les blancs plus faible, et il y écrit que la première priorité doit être de «briser le Behemoth juif».

Le décès de sa femme le brise. Ben Klassen se suicide le 6 Août 1993 par l’absorption de médicaments.

Klassen a été enterré dans sa propriété en Caroline du Nord dans une zone désignée «Ben Klassen Memorial Park ».

Partager cet article Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on VKShare on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Jacques Lacroix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?