Accueil » Géopolitique » Nassib libéré, la Syrie se réinsère dans le concert des nations du Proche-Orient

Nassib libéré, la Syrie se réinsère dans le concert des nations du Proche-Orient

La réouverture du passage de Nassib va dans l’intérêt de l’économie de tous les pays arabes de la région.

La réouverture du point de passage de Nassib est très importante pour l’économie de la Jordanie surtout pour le transport et l’échange de marchandises, dont les produits alimentaires, avec les autres pays de la région aussi bien qu’avec l’Europe, selon le président de la chambre de commerce jordanienne Issa Murad.

Le point de passage de Nassib à la frontière syro-jordanienne

« Le transport nous importe beaucoup, le passage de Nassib constituait l’une des portes de transit de marchandises entre la Jordanie, l’Europe et les pays arabes du golfe Persique. Sa réouverture va, ainsi, dans l’intérêt de l’économie aussi bien de la Jordanie que de l’Europe et des autres pays arabes de la région », a affirmé le responsable jordanien Issa Murad.

« Le secteur industriel voit d’un œil positif les récentes évolutions en Syrie, dont la plus importante est la reprise par l’armée syrienne du point de passage de Nassib. Ce qui jouera un rôle vital dans la reprise des relations économiques des deux pays. L’établissement de la sécurité sur la route internationale entre les deux pays assurerait le transport des marchandises jordaniennes vers la Syrie, le Liban et l’Europe, dont les pays des Balkans », a ajouté Issa Murad.

« La Syrie était, avant le déclenchement de la crise, l’une des plus importantes destinations de nos exportations. Et la Jordanie, vu sa situation géographique, pourrait jouer un rôle stratégique dans sa reconstruction surtout dans le domaine de construction de bâtiments », a souligné le président de la chambre de commerce jordanienne.

Le point de passage, appelé Nassib du côté syrien et Jaber du côté jordanien, se situe dans le sud-est de Deraa à la frontière avec la Jordanie. Il permettait, jusqu’avant 2011, date du début de la crise en Syrie, la circulation d’environ 6 300 camions par jour pour le transfert de marchandises.

Le terminal Nassib/Jaber a été libéré, le vendredi 6 juillet, par l’armée syrienne qui y a hissé le drapeau syrien.

Des soldats de l’armée syrienne se déploient après avoir libéré Nassib le 6 juillet

La route internationale reliant Damas à la Jordanie a été sécurisée et il est désormais totalement praticable, a annoncé un commandant de l’armée syrienne.

Ce poste-frontière entre la Jordanie et la Syrie, carrefour commercial majeur qui était aux mains des groupes terroristes depuis trois ans, a été repris sans combat, le vendredi 6 juillet, par les troupes gouvernementales.

Avec le redéploiement de l’armée syrienne sur le site et la remise en service du point de passage de Nassib, des travaux de réhabilitation devront être menés sur place. Toutes les installations du site ont été détruites.

En vertu de l’accord négocié par la Russie, alliée de Damas, avec les groupes terroristes présents à Deraa, l’armée syrienne devrait se déployer dans les prochains jours dans toute la zone frontalière avec la Jordanie, selon l’agence d’information syrienne Sana.

L’offensive de l’armée syrienne contre les opposants et les terroristes armés a débuté le 22 juin et elle a libéré, jusqu’à présent, plus de 50 localités et villages.

Après l’échec des négociations entre Damas et les terroristes à Deraa sous la supervision de la partie russe, l’armée syrienne a repris ses opérations militaires dans cette province.

Source : pressTV

Pierre Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?