Accueil » Actualité nationaliste en Europe » Les partisans du judaïsme politique secoués par les militants de Nordfront à Almedalen (photos et vidéos)

Les partisans du judaïsme politique secoués par les militants de Nordfront à Almedalen (photos et vidéos)

Tous les étés depuis un demi-siècle, l’île de Gotland, au large des côtes suédoises accueille un événement politique. C’est le « festival de la démocratie » d’Almedalen (en réalité une sorte de « Woodstock » suédois, occasion de parader pour tous les politciens mondialistes et militants des droits des dégénérés), dans le petit bourg de Visby. Tous les partis politiques y présentent leurs orientations et leur programme. Ils s’adressent aux 40 000 visiteurs, mais aussi aux patrons, aux leaders syndicaux et associatifs qui ont fait le déplacement, et à des millions de téléspectateurs.

Le cinquième jour d’Almedalen était dédiée au parti politique à la tête du pays quasiment sans discontinuité  de 1928 à 1996, le « Socialdemokaterna », qui mène une politique social-démocrate à base de soumission au mondialisme, d’antiracisme et de féminisme. Alors que le Premier Ministre suédois et leader du parti devait y prononcer un discours, la journée s’est déroulée sous tension et sous haute sécurité.

En effet, de son côté Nordfront – Mouvement de la Résistance Nordique, avec à sa tête son chef, Simon Lindberg, a rassemblé des dizaines de militants (le double de l’an passé) autour des pavillons de l’île de Gotland, afin de mener une action d’information.

Les nationalistes ont ainsi porté la contradiction au cours du discours d’Annie Lööf, chef du parti du Centre, qui affirmait son opposition à une politique d’immigration plus restrictive, la qualifiant de « traître » et ont repoussé des militants brandissant des bannières LGBT.

De même les militants de Nordfront ont protesté contre la présence de l’Association d’amitié israélo-suédoise, qui avait installé son stand. Ils ont symboliquement remplacé le drapeau de l’occupant par leur bannière et se sont défendus contre les assauts des partisans du judaïsme politique.

Ces derniers, comme à l’accoutumée, se sont victimisés dans les médiats qui ont rapporté leurs pleurnicheries :

« L’une des victimes, Christina Toledano Asbrink, a déclaré au journal que les néonazis ont essayé de couvrir le drapeau israélien du pavillon avec leur bannière. Lorsqu’elle est intervenue, plusieurs hommes l’ont saisie et secouée violemment avant de la jeter à terre alors que d’autres membres de l’Association d’amitié israélo-suédoise appelaient à la police. »

« Stefan Dozzi, secrétaire de l’association pro-israélienne, a été légèrement blessé lors d’une bagarre qui a éclaté à l’extérieur du pavillon après que Toledano Asbrink a été jeté au sol. Elle a été frappée à la tête et a été soignée pour des blessures légères. »

Et dans son discours Stefan Löfven, Premier ministre depuis 2014 et chef du parti social-démocrate, n’a pas manqué de brandir l’épouvantail de la « bête immonde » pour tenter le vieux tour de passe-passe du rassemblement antifasciste derrière son nom alors qu’il ne dispose pas d’une majorité propre au Parlement suédois et qu’il n’est crédité que de 25 % (en baisse de plus de 6 points) aux prochaines élections en septembre :

« Mon sang n’a fait qu’un tour lorsque j’ai vu les nazis saccager Visby, déranger, effrayer, harceler et la nuit dernière attaquer des femmes portants des drapeaux arc en ciel. Ils n’ont pas le droit de faire cela, c’est un forum démocratique ! »

« La Suède est défiée par des forces extrémistes, mais comme maintenant, nous savons que nous ne romprons pas si nous restions unis. Dans une époque de polarisation et d’extrémisme, je me suis levé pour la communauté et la démocratie. Durant mon moment sur terre je me suis dévoué a créer une société plus forte pour vous que j’aime. Nous l’avons fait ensemble. »

Il n’en reste pas moins que les militants du Mouvement de la Résistance Nordique ont largement mis à profit la semaine du « festival de la démocratie » pour aller à la rencontre de la population. Ils ont fait ainsi pu faire connaître leur projet, seule alternative crédible pour une Suède largement défigurée par l’invasion migratoire et un peuple martyrisé par les politiques antiraciste et laxiste en faveur de tous les dégénérés.

Partager cet article Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
41Share on VK
VK
Share on Google+
Google+
0Share on LinkedIn
Linkedin
0Email this to someone
email
Pierre Olivier

Commentaires (1)

  1. LesBlancsChezLesBlancsLeResteDehors dit :

    Bravo les Patriotes !! Encore une chose: Un des piliers de notre politique Nationaliste doit être l’explosion démographique ! Intégrons cela dans tous nos discours publiques avec le Peuple !

    Suédois, Français, Allemands, et tous les autres Européens , faites des enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?