Accueil » Actualité » Actualité internationale » Non au coup d’État catalan, premier pas dans le démembrement des États nations

Non au coup d’État catalan, premier pas dans le démembrement des États nations

Le 1er octobre 2017, le gouvernement local catalan a organisé un simulacre de référendum qui a recueilli 90% de voix en faveur de l’indépendance. Que vaut un tel référendum lorsque seulement 42,3% des électeurs potentiels se sont déplacés pour voter.

Il s’agit en réalité d’un coup d’État qui ne dit pas son nom et qui a été mené par des politiciens en mal de pouvoir et de recherche de prébendes soustraites à la légalité de l’État espagnol dont, ils sont juridiquement les citoyens.

Les motifs de cette pseudo-consultation sont moins d’ordre culturel que dépendants de bas calculs économiques dans la mesure où les politiciens de Barcelone espèrent jalousement conserver une richesse économique supérieure à plusieurs autres régions de l’Espagne puisque la part de la Catalogne dans la richesse nationale s’élève à 20% pour seulement 16,2% de la population totale de l’Espagne.

Les politiciens de Barcelone se moquent de préserver l’identité catalane car ils s’alignent sur la politique de trahison qui domine en Europe occidentale : ils ne feront rien pour endiguer l’émigration extra-européenne, ils ne s’opposeront pas à la l’avortement, à la dégénérescence de la morale et des mœurs.

Ce coup d’État de fait entre en réalité dans le plan des mondialistes visant à détruire les États nations, appliquant en cela l’ordre lancé par Edmond de Rothschild en 1971 pour lequel « le verrou qui doit sauter, c’est la nation ».

Si l’entreprise de la coterie aux affaires à Barcelone réussit, cela constituera un dangereux précédent pour susciter des mouvements séditieux dans d’autres États d’Europe, visant ainsi à les déstabiliser tout autant que le continent européen. Ce coup de force ne sera pas arrêté par les barrières juridiques, les juges et les procureurs que le gouvernement discrédité de Mariano Rajoy mais par un sursaut salvateur des forces vives de la nation espagnole.

Le Parti Nationaliste Français rappelle que l’existence des nations ne se met pas aux voix et ne se négocie pas. L’Espagne est une nation qui s’est faite par le sacrifice de générations successives vivant dans ses différentes régions constitutives, telles les Asturies, la Galice, la Castille, le Leon, l’Aragon d’où est issue l’actuelle Catalogne et dont l’union, par le mariage des Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, a fondé l’Espagne moderne. La farce électorale du 1er octobre constitue un crime contre la nation espagnole, une trahison de l’œuvre des générations des siècles passés.

Le Parti Nationaliste Français apporte son entier soutien à ses camarades nationalistes espagnols, une nouvelle fois en première ligne pour la défense de la civilisation chrétienne et européenne, et qui se battent pour que l’Espagne demeure Une, Grande et Libre.

PNF

http://parti-nationaliste-francais.com/

 

 

Partager cet article Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on VKShare on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Pierre Olivier

Commentaires (2)

  1. Nicolas II dit :

    Je ne voudrais en aucun cas paraître judéo centriste. Dans un article de Israel Valley http://www.israelvalley.com/2017/10/01/catalogne-vote-rumeurs-materiel-electoral-cache-israel/ démontrant les liens entre l’entité sioniste et les séparatistes catalans partisans du maintien dans l’UE (assez drôle pour des indépendantistes) sans oublier le soutien étasunien à cette entreprise de démantèlement.

    Nos nations sont détruites par le fédéralisme européen, le séparatisme régional, l’invasion migratoire et la destruction spirituelle (catholicisme)et politique (instauration de sociétés inorganiques avec comme socle la DDHC).

  2. Votre Amie Slave dit :

    Derrière cette sécession Catalane et de cette ambiance « pré-guerre » il y a un autre facteur : l’achat Chinois de Barcelone; les Chinois avancent à grand pas dans l’achat des terres et entreprises espagnoles ( et françaises ). Il est temps qu’on s’oppose et qu’on chasse les Chinois des nos Terres.

    La seule solution pour qu’ils dégagent: troubles économiques, politiques, instabilité, situations conflictuelles et crises monétaires à long terme.
    Sinon , s’ils restent, la Chine débarque avec leur Armée sur prétexte de leur défense. . Ils ne respectent aucunement les résolutions de l’ONU de non-attaque.

    http://www.france24.com/fr/20120713-reporters-espagne-chine-chinois-commerce-tapas-crise-economique-entrepreneurs-madrid-france24

    http://www.ladepeche.fr/article/2016/05/07/2339796-indre-groupe-chinois-rachete-1-700-hectares-terres-agricoles.html

    En Russie – en Sibérie, la peste jaune Chinoise passe librement la frontière Russo-chinoise qui n’est pas gardé, et ils amènent
    même les bricks et le reste du matériel et bâtissent leurs maisons sans demander
    permission de l’Etat russe !

    Lien très important à ne pas le rater :
    http://www.leap2020.net/russie-chine-mutations-davenir-en-siberie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?