Accueil » Société » Économie & social » De la fiscalité abusive naissent des moutons enragés

De la fiscalité abusive naissent des moutons enragés

Quelques centimes de taxes supplémentaires en octobre ont fait déborder le réservoir des automobilistes et enclencher la rébellion des gilets jaunes. Ce mouvement disparate, essaimé sur l’ensemble de la France, reflète très exactement la majorité de la population dans les tranches d’âge, les niveaux culturels, sociaux, économiques ou financiers, à l’exception notable des citadins diplômés, écolos-bobos friqués et votant à gôche.

Cette diversité fait sa force, additionnée à une capacité de réaction rapide via les réseaux sociaux et excluant toute forme de hiérarchie.

La vingtaine de « figures » qui ont été interrogées abondamment par les médias traditionnels ces dernières semaines ont déclaré en permanence être « apolitiques » et rejeter les élus et les structures issues de la République.

Par contre, leurs discours et revendications sentaient bon un parfum de gauchisme.

Cette France « d’en bas », cette majorité silencieuse depuis des décennies, symbolise le béret, la baguette, le saucisson, le vin rouge les clopes et le gas-oil.

Curieusement sur les ronds-points, les péages d’autoroute et autour des centres commerciaux bloqués, on ne voyait aucune « chance pour la France », aucun « d’jeune » ni de black. A croire que ceux-là étaient satisfaits et non concernés par les maux qui touchent les Gaulois au quotidien.

NON A LA TRANSITION ENERGETIQUE

Quand un état taxe à 66% le prix des carburants au prétexte de l’écologie et du « sauvetage de la Planète », c’est prendre les automobilistes pour des arriérés mentaux.

Il faut combattre les talibans verts et les gouvernements européens qui culpabilisent leurs populations comme d’affreux pollueurs, alors même que l’Europe a réduit ses émissions de CO 2 et de gaz à effet de serre de 30% entre 1990 et 2010.

La France ne représente aujourd’hui que 2% du total mondial de la pollution au CO 2 !!!

Il faut le dire et le répéter partout et toujours : les paquebots de croisières, les cargos porte-conteneurs et les éruptions volcaniques sont la cause de la majeure partie de la pollution par le CO2, l’émission de gaz sulfureux et la diffusion de particules fines. Ce que rejette votre diesel est infime et non-recevable.

Un gros paquebot de croisière comme « L’empire des mers », brûle 150 tonnes de fuel lourd et pollue autant qu’1 million de voitures, chaque jour. Les énormes porte-conteneurs qui amènent le made in China en Europe et sont la cause de la fermeture de nos usines polluent encore bien plus, de même que les milliers d’avions qui sillonnent le ciel de l’Hexagone tous les jours. Bizarrement le kérozène, lui, est détaxé.

Personne ne dénonce également les millions de tonnes de gaz sulfureux, de CO 2 et de particules fines qui sont crachés tous les ans dans l’atmosphère par la trentaine de volcans en éruption (sans compter la quinzaine supplémentaire en activité), comme le Stromboli et l’Etna en Italie, le Popocatépetl au Mexique, le Erta Ale en Ethiopie, Le Nyiragongo en RDC, le Krakatoa en Indonésie, le Reventador en Equateur ou le Kilauea à Hawaï, par exemple.

De cela, les Duflot, de Rugy, Mamère, Cohn-Bendit et autres Hulot ne parlent pas. Silence et bouche cousue. Pour les ayatollahs de l’écologie et les ONG de la transition énergétiques, SEUL L’HOMME BLANC serait responsable de la destruction de la Planète. Pas un mot sur les Asiatiques, les pétromonarques ou les Africains.

Quelle arrogance et quel orgueil de croire que ces donneurs de leçons pourraient influencer la Nature !

J’ADORE LA CORRIDA, J’AIME LE FOIE GRAS, JE SOUTIENS LA CHASSE A COURRE ET JE ROULE AU DIESEL

N’en déplaise aux Eurocrates de Bruxelles, aux laquais du Nouvel Ordre Mondial, aux charlatans du métissage généralisé et aux gourous de la Nouvelle Religion Droits-de-l’Hommiste, je constate qu’un nombre de peuples européens de plus en plus nombreux aujourd’hui ouvrent les yeux et osent agir contre les fadaises, les utopies et la propagande dont le Système nous abreuve depuis bientôt 75 ans. Les macronariens ont voulu les salir et les calomnier en les accusant de destructions et de pillages, alors même que les responsables en étaient l’ultra-gauche et la racaille des banlieues, individus bien connus des services de police.  C’est cela la réalité.

Les gilets jaunes sont l’expression d’une exaspération accumulée depuis quatre décennies. Les gouvernements devraient prendre garde que cette exaspération ne conduise à un désespoir qui ouvrirait les portes à des insurrections ou des révoltes plus dangereuses.

Sans aucun doute, les élections du 26 mai 2019 vont être le dernier avertissement adressé à des élites politiques peu soucieuses de la souveraineté, de l’identité et des intérêts des peuples qu’ils ont l’obligation de défendre.

Que l’An Nouveau puisse nous apporter la Force et la Joie indispensables au combat que nous menons.

Pieter Kerstens

Pierre Olivier

Commentaires (2)

  1. Monsieur X dit :

    Les écolos: une sorte de naturel-socialisme?
    On peut préférer l’original à la copie.

  2. jacques scrimali dit :

    Bonsoir,
    En complément de ce qui est dit dans ce papier, ne croyez vous pas, qu’il serait grand temps de remettre la France au travail?? Favoriser la reprise d’activités industrielles gentiment délocalisées en Asie ou autre et en finir avec le propos  » la main d’oeuvre coûte trop chère en France »; en faisant en sorte que ce coût baisse par des mesures de réductions des charges, patronales et salariales qui favoriseraient et obligeraient l’embauche et la production de richesses; en favorisant la recherche et le développement des nouvelles technologies que la Chine sait si bien faire à notre place; en facilitant la libre entreprise sans toutes ces tracasseries administratives pour inciter les chômeurs à la reprise d’activités; en supprimant les 35 heures qui ont été plus que nuisibles à notre économie. On ne peut continuer à laisser croire aux français que l’on peut travailler moins, RTT, 5 semaines de vacances (et le reste), et gagner plus. Ce fut une mesure démagogique me rappelant la maxime « donner leurs du pain et des jeux… »
    Sqns oublier bien entendu, la reduction du coût du fonctionnement de l’état et de ses institutions, salaires mirobolants, indemnités en tout genre et j’en passe!
    J’ajouterai que nous n’avons pas les moyens de jouer les riches en allant guerroyer à droite et à gauche, nous ne sommes pas les gendarmes du monde, cela a un coût, il est temps de réagir. Mais là il faut être clair et ne pas se voiler la face, nous n’avons pas non plus les moyens d’entretenir à rien faire cette masse d’immigrants que l’on subside à tour de bras alors que nous ne faisons rien pour les retraités et que les restos du cœur existent toujours. La France est dans une situation économique désastreuse, voire en état de faillite, il faut casser une bonne fois pour toutes cette spirale infernale qui consiste à toujours charger la mule, on voit bien que cela n’arrange et n’a rien arrangé et rien changé et ce depuis des décennies. Nous avons toujours autant de chômeurs et je me répète les restos du cœur existent toujours! J.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?