Accueil » Société » République exemplaire » Pendant qu’on égorge à Marseille, le ministère de l’Intérieur chasse les amalgames

Pendant qu’on égorge à Marseille, le ministère de l’Intérieur chasse les amalgames

Au ministère de l’Intérieur, pendant qu’un islamo-terroriste égorge au couteau deux jeunes Françaises à Marseille, on se dit qu’il faudrait quand même pas stigmatiser les envahisseurs tunisiens, islamistes, en situation irrégulière, délinquants, récidivistes, radicalisés…

Chez la nomenklatura mondialiste, immigrationniste, bobo libertaire qui nous gouverne, la délation a remplacé l’action.

Redevenons maîtres chez nous ! Et chassons la clique étrangère !

Révolution nationale !

Au-delà de l’indignation, il y a l’action !

Partager cet article Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on VKShare on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Pierre Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?