Accueil » Vidéo » Charles Saint-Prot : L’Etat-Nation face à l’Europe des Tribus (vidéo)

Charles Saint-Prot : L’Etat-Nation face à l’Europe des Tribus (vidéo)

Quoi qu’en pensent les idéologies supranationales et les féodalités de toutes sortes, c’est bien l’État-nation qui est d’actualité. Lui seul est en mesure de relever les grands défis de l’heure en préservant la souveraineté nationale, les libertés et la dignité des citoyens, c’est-à-dire, en fin de compte, le bien commun sans lequel il n’y a pas de politique légitime.

 

L’Etat-Nation face à l’Europe des Tribus, Charles Saint-Prot,

Collection Idées, 128 pages – mars 2017, 10,00€

Disponible sur : La Procure

Pierre Olivier

Commentaires (4)

  1. Alberto Da Giussano dit :

    [Posté depuis Bergamo – Italie du Nord]

    Tout d’abord vous préciser que je suis italien du nord (de Lombardie), sympathisant de Forza Nuova, et fier de l’être !
    Vous remercier aussi pour la qualité de votre site que je consulte souvent et apprécie toujours.
    Juste pour une rare fois intervenir car je ne comprends pas très bien le bien fondé de diffuser cette vidéo d’un triste sieur ‘’CHARLES SAINT-PROT : L’ETAT-NATION FACE À L’EUROPE DES TRIBUS’’ sur votre normalement excellent site.
    Ce Monsieur (dont tout nous laisse supposer un gaullisme de la plus pure doctrine stato / jacobine) attaque fort et d’entrée : Raymond Aaron ; Hannah Arendt … entres autres.
    Belles références en effet pour nous parler d’un soi-disant « tribalisme » des peuples originels européens !
    Le Jacobinisme (colonne vertébrale doctrinale du judéo-maçonnisme) n’étant pas une mais LA matrice issue de la funeste révolution de 1789 : matrice qui portait en germe l’indifférenciation identitaire, le totalitarisme étatique et idéologique et pour finir le cosmopolitisme mondialiste actuel !
    Qu’il vous faille un gouvernement ‘’national’’ en revenant à cette matrice jacobine le temps de finir de déraciner toutes vos identités originelles et d’en diluer le peut qu’il en reste d’enracinées en vos terroirs de France pour mieux fabriquer un citoyen ‘’français’’ standard hors-sol, c’est-à-dire ni corse, ni basque, ni alsacien, berrichon, auvergnat, breton, picard ou savoyard … mais brassé en un melting-pot ‘’à la mode stato- républicaine avec les autres, de plus en plus innombrables, citoyens ‘’français’’ issus des diverses vagues migratoires voilà ce qu’il vous propose …
    D’ailleurs, en attendant l’État mondial qui traitera toute forme de contestation de « séparatisme tribal » qui est forcément son but ultime ; je ne comprends pas ce qu’il peut reprocher à une UE qui n’est ni plus ni moins qu’une extension aux peuples européens d’une forme extrême de son modèle de Jacobinisme de 1789.

    Au fait M. Charles Saint-Prot ; j’en profite pour vous signaler que je suis italien du nord et que sans mon retour à mes origines lombardes (et pas siciliennes, romaines ou napolitaines !) ma vie serait devenue infiniment fade …
    Et que vous ne me forcerez aucunement à renoncer ni à mon identité lombarde et nord italienne, ni aux valeurs morales et civiques qui sont celles de Forza Nuova ou de CasaPound !

    Valeurs dont l’ensembles des peuples italiens et européens ont directement hérité de la Rome antique.

    • Redaction dit :

      L’Europe de la désagrégation des nations c’est le projet des Soros et des Rothschild, pas la nôtre !
      Quant au génocide des Européens par le biais de l’invasion migratoire massive et incontrolée et du métissage qui en découle, aux vues des nombreux articles que nous consacrons à le dénoncer, c’est un reproche qu’on ne peut nous faire.

  2. Alberto Da Giussano dit :

    Tout d’abord vous remercier de votre réponse.
    D’autant plus qu’elle me rappelle (ce que je savais pertinemment d’ailleurs) que nous sommes d’accord sur l’essentiel et que le reste ne concerne que des particularités et des priorités propres à chacune de nos Nations !
    Nations dont les Soros et les Rothschild sont les ennemis mortels !
    De toutes nos Nations d’ailleurs : la France bien sûr, l’Espagne et l’Italie de même … et ils le sont d’autant plus facilement et mortellement quand ils s’inscient en Catalogne, Corse, Bretagne, Flandres, Italie du nord, Ukraine, etc. … en y promouvant des mouvements gauchistes de types UDB et autres ‘’catalanistes’’ d’extrême gauche.
    Mouvements false flag qui s’avèrent encore plus mortifères et méprisant pour les identités (voir Nations … mais cela reste à déterminer) des contrées sécessionnistes ; nous sommes d’accord sur ceci également !
    Mais autant des nationalistes français honnêtes comme vous ont tout mon respect, autant je fais la différence entre par exemple un mouvement d’un nationalisme impeccable comme Adsav en Bretagne et les renégats dégénérés de l’UDB.
    De même je ne mettrais jamais sur le même plan le Vlaams Belang ou la Lega Nord (ne serais malheureusement leurs récentes et mortifères dérives sionistes) que les pures sorosiensens que sont en effet les N-VA et autres Junts per Catalunya.
    Le défunt Empire Romain est resté fort et sain tant qu’il a pu préserver les vertus des vrais romains et reconnaitre la légitimité et la réalité des Nations (dont les Gaulles) qu’il avait conquis et qui le composait.
    De même la France d’avant 1789, enracinée dans ses Provinces, était le pays le plus peuplé et le plus fécond d’Europe … avant de devenir la Nation mère de l’idéologie révolutionnaire jacobine, initiatrice de toute les révolutions cosmopolites, de l’UE et du mondialisme sorosien !
    NE PAS CONFONDRE LES VERTUS ANTIQUES HERITÉES DE L’EMPIRE ROMAIN ET LE JACOBINISME JUDÉO-MACONNIQUE !

  3. Je dois demander à la Rédaction de Jeune Nation de guider encore le lectorat sur ce sujet crucial, vital de l’Etat-Nation.

    Le noeud du problème n’est pas le rôle de l’Etat mais la définition de la Nation.

    Il y a 4 manières, si j’ai bien compté, de se définir comme Nation, ces manières pouvant être incompatibles, c’est le noeud des séparatismes…
    1/ racial 2/ linguistique 3/ religieux 4/ historique, dynastique

    Pour ma part, donc pour la France, je pense que l’Universalisme, qui a dominé les idéologies d’Etat ou de blocs, ces derniers siècles, est LA menace métaphysique capable de muter avec les circonstances, mais de toujours détruire « le Réel ».

    Je n’ai pas trouvé encore, parmi les solutions proposées, celle qui réglait ce problème : je crois que c’est peut-être là, au delà des propagandes des uns et des autres et qui m’atteignent peu, que réside, intact, l’origine de cette instabilité des Etats, du fait des Nations. (Au delà des questions de contingence militaires qui jouent évidemment le principal rôle).

Répondre à eric basillais Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login

Lost your password?